Accueil » Média » L’associé

L’associé

Disponible
Auteur : John Grisham
Édition :
Parution :

Résumé

Il me faut, toujours, un temps de récupération, de réadaptation après avoir refermé un bouquin de Grisham. Celui-ci n’échappe pas à la règle.
Entre libération et regrets, je ne sais, il me faut faire le point.
L’écriture de cet auteur a une telle intensité, qu’elle m’emmène dans un tourbillon de mots et de situations suspendant le temps, me poussant à aller toujours plus loin jusqu’à la délivrance, le dénouement, la fin du livre.
L’expérience se renouvelle à chaque fois.
L’histoire et les motivations de cet avocat, Lanigan, bien que troublantes, parfois illicites, apparaissent comme justifiées par rapport à ce qu’il a subi et qu’il dévoile au fur et à mesure de l’intrigue.
C’est parfois tellement énorme que l’on se pose la question de savoir si ce qu’il raconte est vrai. Comme il le fait à un juge et à son avocat, qui sont restés ses amis, ayant même porté son cercueil vide, tout laisse supposer qu’il dit la vérité.
L’homme entoure son retour d’ombres et ne lâche les informations, y compris à McDermott, qu’au compte-gouttes et que lorsqu’elles sont, absolument, indispensables. Il entretient le suspense.
La machine judiciaire, mise en route, Lanigan se battra bec et ongles pour assurer sa défense, qu’il aura mûrement pensée pendant sa cavale.
Le dénouement auquel on pense est, en fait, tout autre et connu, bien entendu, à la toute dernière page.
Quitte à me répéter, je confirme que Grisham est un excellent écrivain, que son style est limpide, ses phrases courtes, l’intrigue envoûtante et rondement menée. On ne s’ennuie jamais, bien au contraire !

Je conseille ce livre aux amateurs de polars juridiques ou polars tout court.
Pour ma part, j’estime que c’est un des meilleurs Grisham, parmi ceux que j’ai lus. Et j’en ai lus quelques-uns.
De plus entièrement indiqué en ces temps-ci!